Au-delà de l’approche contrainte et légale, la politique de prévention des risques professionnels doit directement contribuer à diminuer les accidents du travail et des maladies professionnelles. De plus, elle améliore simultanément la santé et la sécurité des salariés ainsi que l’efficacité directe et indirecte de l’entreprise.

La mise en œuvre d’une politique de prévention s’appuie sur quatre enjeux principaux :

1 – Juridique. Le contexte réglementaire impose depuis 1991 à l’employeur de mettre en oeuvre des principes généraux de prévention des risques professionnels en procédant à l’évaluation de ceux-ci. Par ses résultats attendus la démarche de prévention des risques professionnels permet la maîtrise de la responsabilité pénale de l’employeur mais aussi des salariés.

2 – Humain. La démarche de prévention des risques professionnels consiste à prendre un ensemble de mesures afin d’identifier les situations à risque et de préserver la santé et la sécurité au travail des salariés. Dans ce cadre, l’entreprise doit mettre en œuvre toutes les conditions qui permettent de respecter l’intégrité physique et mentale des salariés et de limiter les conséquences sur la personne d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. La démarche de prévention est un facteur de développement personnel et professionnel des salariés de l’entreprise. Elle permet d’anticiper l’usure professionnelle, de maintenir en poste les salariés et de favoriser le bien-être au travail.

3 – Economique. L’intégralité du coût direct des accidents du travail et des maladies professionnelles (indemnités journalières, frais médicaux et hospitaliers, rentes, …) est supportée par les entreprises au travers des cotisations de sécurité sociale. L’investissement dans la prévention, intégrée le plus en amont possible, a des conséquences économiques positives pour l’entreprise : Amélioration de la qualité de travail par de meilleures conditions de travail, diminution du coût direct des accidents du travail et des maladies professionnelles, diminution des pertes ou du manque à gagner pour l’entreprise. 

4 – SocialEn garantissant la santé et la sécurité de ses salariés, l’entreprise créé les conditions d’un dialogue rénové. La mise en œuvre d’une politique santé, sécurité est l’occasion de renforcer et de renouveler le dialogue avec les salariés. L’image de l’entreprise, son climat social et sa performance s’en trouvent améliorés.

Etape suivante: L’essentiel des obligations

 

 

 

CONTACTEZ-NOUS

JEAN-BAPTISTE PASCAUD
Chargé de mission santé, sécurité
jean-baptiste.pascaud@unidis.fr
01 53 89 25 33

UNIDIS

Maison des Industries
des Papiers et Cartons
23-25, rue d'Aumale 75009 Paris
Plateforme Pénibilité
A venir.