Définition. Le décret du 31 mars 2011 vise le travail répétitif comme une répétition d’un même geste, à une cadence contrainte, imposée ou non par le déplacement automatique d’une pièce ou par la rémunération à la pièce, avec un temps de cycle défini. Le travail répétitif se définit donc par la répétition de gestes réalisés sous contraintes de rythme de courte périodicité.

Seuils de risque. Il existe peu de littérature sur le travail répétitif. Une norme NF EN 1005-5 considère cependant la répétition comme un même geste se caractérisant par un temps de cycle inférieur à 30 secondes et/ou dont l’activité répétitive représente 50% du temps de travail. Enfin l’INRS, sur la base de l’enquête SUMER, retient le seuil d’exposition à la répétition d’un même geste ou d’une série de gestes à cadence élevée à 20 heures par semaine. Au delà, le risque pathologique augmente de façon significative. Nous invitons les entreprises à se référer à ces seuils.

Retour à la liste des facteurs de pénibilité

CONTACTEZ-NOUS

JEAN-BAPTISTE PASCAUD
Chargé de mission santé, sécurité
jean-baptiste.pascaud@unidis.fr
01 53 89 25 33

UNIDIS

Maison des Industries
des Papiers et Cartons
23-25, rue d'Aumale 75009 Paris
Plateforme Pénibilité
A venir.